Titre
Nouvelles Hiéroglyphes
Galerie Biblio
plan du site Liens
Accueil Email

Le zodiaque de Denderah

zodiaque entier

Ce sont les Anciens Égyptiens qui ont donné aux constellations des noms d'animaux, d'où le mot "zodiaque", signifiant "calendrier animalier".

  • Le témoignage astronomique égyptien qui a fait couler le plus d'encre est sans conteste le zodiaque circulaire sculpté au plafond du Temple de Denderah et découvert lors de l'expédition de Bonaparte en Égypte (1798) par les soldats du général Desaix. Les égyptologues, toujours prudents, ramenèrent son ancienneté au 1er siècle avant notre ère. A l'appui de leur démonstration, ces égyptologues soutiennent que l'introduction des zodiaques de forme circulaire est d'époque tardive et donc empruntée aux Grecs. Mais, ne peut-on supposer, comme Paul Brunton, que ce fameux zodiaque de Denderah incorporait toutes les connaissances égyptiennes, bien antérieures à l'époque ptolémaïque ?

    « L'opinion d'après laquelle ce zodiaque serait entièrement grec est erronée, nous révèle ce chercheur. En concluerait-on que les Égyptiens n'avaient pas leur propre zodiaque ? Leur clergé étudia-t-il l'astrologie et l'astronomie durant des années sans nombre sans disposer d'un zodiaque, avant que la première embarcation grecque vint toucher le long et bas rivage sablonneux de l'Égypte, guidée par une carte des douze constellations ? Comment ce clergé, qui vénérait l'astrologie au point de l'incorporer à sa religion, eût-il pu pratiquer son art sans un zodiaque ?
    « En réalité, reprend notre auteur, les Égyptiens copièrent une partie de leurs représentations du zodiaque sur celui qui avait antérieurement existé à Denderah, dont le temple fut bâti et rebâti à plusieurs reprises. Un document astronomique de cette nature aura été reproduit en plusieurs exemplaires, pour en assurer la conservation. On procéda de même pour d'autres archives anciennes, qui peu à peu tombèrent dans l'oubli et finirent par disparaître quand disparurent les archivistes, c'est-à-dire l'ancien clergé. » (Paul BRUNTON, L'Égypte secrète, Paris, Payot, 1947).

  • « Le Zodiaque de Denderah, qui se trouve maintenant exposé au musée du Louvre, est certes d'origine égyptienne, mais il pourrait avoir été gravé en commémoration d'un grand cataclysme qui provoqua l'effondrement de I'Atlantide et donna naissance à un nouveau cycle.» Si l'on adopte cette dernière position, il faut dater le « premier » zodiaque de Dendérah non pas en siècles mais en millénaires, car la position que ce zodiaque assigne à l'équinoxe nous fait remonter à plus de trois grandes années et demie au « cadran cosmique »... C'est-à-dire, en clair, que le soleil a accompli plus de trois fois et demie sa révolution autour de son propre soleil. La grande année solaire étant de 25 800 ans, le zodiaque de Dendérah nous ramène à 90.000 ans ! Ce zodiaque, qui se trouve aujourd'hui à Paris, au musée du Louvre, section archéologie égyptienne, est donc une pièce capitale du savoir égyptien de l'antiquité.

  • Ainsi l'on peut comprendre que les Anciens font remonter leur préhistoire à 36.620 ans avant Menès, et si l'on situe l'avènement de ce roi à l'époque de la fondation du calendrier, c'est-à-dire aux environs de l'an 4.240 avant J.-C. Cela fait remonter les origines à près de 40.000 ans avant notre ère, date qui, bien entendu, est jugée excessive par les historiens modernes qui rejettent ces chiffres dans le domaine de la fable. Mais, quoique le nombre d'années varie avec chaque auteur, les anciens chronologistes nous apportent un témoignage sur la tradition de la haute antiquité de la préhistoire égyptienne : HÉRODOTE (II, 142), après avoir parlé de trois cent quarante générations de rois et de grands-prêtres ayant régné sur l'Égypte, ajoute quelques paroles étranges qui ont soulevé de vives critiques :

    “Ils disent de plus que, pendant cette longue succession de siècles, le soleil avait changé quatre fois la place de son lever ordinaire et qu'il s'est levé deux fois au point où il se couche actuellement, et s'est couché deux fois au point où il se lève aujourd'hui.”
  • DIODORE DE SICILE (1, 44) rapporte que suivant quelques mythologistes les dieux et les héros ont d'abord régné sur l'Égypte pendant dix-huit mille ans, et que le pays fut ensuite gouverné par les rois humains pendant quinze mille ans, ce qui donne un total de 33.000 ans à l'histoire et à la préhistoire (ou seulement 23.000 ans, comme Diodore le dit au Livre XXIII). Voir son témoignage sur l'astronomie chez les Égyptiens.
    MANÉTHON accorde aux dynasties divines 15.150 ans, et à tous les Rois ayant régné avant Menès 9.777 ans, ce qui donne 24.927 ans à préhistoire.

entier
  • Cette planisphère constituait jadis une partie du plafond d'un portique du temple de Denderah, en Haute-Égypte. Elle fut apportée en France par Lelorrain en 1821. Pendant des générations, elle a constitué pour les savants une énigme indéchiffrable.

  • Les signes du zodiaque sont placés en spirale et les symboles sont faciles à reconnaître; mais Ie Lion se trouve au point de l'équinoxe vernal. En tenant compte de la précession des équinoxes, cela indiquerait une date entre 10.950 et 8.800 av. J-C., soit la période même au cours de laquelle se produisit Ia catastrophe de l'Atlantide. Le Grand Cataclysme se déroule pendant l'ère du Lion, aussi les Égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux...

  • Schwaller de Lubicz a cherché à en comprendre le sens :
    «Le lever ne se rapporte-t-il pas au point vernal ? En langage moderne, cela signifierait que le point vernal se serait déjà trouvé deux fois dans la même constellation du Bélier et qu'il serait également passé deux fois dans la constellation opposée de la Balance, ce qui accorde à toute la période historique et préhistorique la durée d'un cycle précessionnique et demi, c'est-à-dire environ 39.000 ans ! (Cette durée est approximative, car la durée de la précession varie légèrement avec le temps); la valeur de 26.000 ans correspond à l'an 50 de notre ère, et diminue de 11,4 ans par siècle. » (Ann. Astr., 1953).

RetourBarreSuite

- Pour en savoir plus sur ce sujet :
le blog d'Alexandre N - Le secret du zodiaque
- Autre découverte fantastique, plus récente : le labyrinthe souterrain

webmaster Graphisme