Titre
Nouvelles Hiéroglyphes
Galerie Biblio
plan du site Liens
Accueil Email

Calendrier égyptien

pyramidion

(pyramidion datant de la XXXe dynastie)

  • Notre calendrier grégorien, dérivé du calendrier Julien - celui que Jules César a fait adopter en revenant d'Égypte -, est calqué sur celui des anciens Égyptiens. L'année débutait avec le lever héliaque de Sirius et comptait 12 mois de 30 jours, soit 360 jours, plus 5 jours de festivités, qui sont à l'origine de nos fêtes de fin d'année. La semaine comptait 10 jours. Tous les 4 ans il fallait rajouter un jour, c'était comme nous aujourd'hui avec l'année bissextile.

  • R. A. Schwaller de Lubicz précise : « La majorité des Égyptologues a donc admis la date de la fondation du calendrier égyptien comme étant l'an 4242 av. J-C.(1), mais depuis un quart de siècle la question a été à nouveau discutée, parce qu'il est évident que l'établissement de ce calendrier suppose de longues observations astronomiques préalables.» Il aurait fallu au moins 6000 ans d'observations et de calculs pour arriver à ce résultat, d'après Platon, mais ils auraient tout reçu des dieux qui les ont initiés. Ces précisions prouvent que, déjà, il y a 6250 ans les Anciens Égyptiens possédaient une science astronomique non négligeable et peut-être même des lunettes astronomiques. Ce sont eux qui baptisèrent les constellations de noms d'animaux.

  • L'étoile Sirius jouissait chez eux d'une vénération exceptionnelle : le premier mois de l'année commençait rituellement à l'apparition de cette étoile : comme elle avertissait de l'imminence des crues du Nil, ils l'appelèrent "chien" (Sothis). Son apparition au matin annonçait les premières chaleurs en même temps que la grande crue du Nil. L'année commençait sous le signe du Bélier (Amon-Re) mais, avec la loi de précession des équinoxes, nous avons un décalage de trois mois, environ. Leur calendrier de Sothis (Sirius), vieux de 6 250 ans (en 2009), le prouve (3) et permet de porter à plus de 8000 ans Ie début de la civilisation égyptienne !

  • « Les Égyptiens, profitant des conditions favorables, firent de l'astronomie leur propre science, qu'ils étudièrent les premiers. Les Chaldéens de Babylone étaient des émigrés Égyptiens, qui avaient appris leur science astronomique des Égyptiens. » (Diodore de Sicile, BibI. Rist., V, 57 et I. 81). voir la suite

  • Selon Georges Le Syncelle, les Égyptiens possédaient une certaine table appelée L'ancienne chronique, mentionnant trente dynasties royales précédées du règne des dieux et couvrant une période correspondant à 25 cycles sothiaques de 1461 ans, soit 36.525 ans, période se rapportant à la fabuleuse révolution périodique du Zodiaque de Denderah (cf. W. BUDGE, A History of Egypt, I, p. 129).

Retour Barre Page suivante
webmaster Graphisme

1. « Le calendrier Ie plus exact que l'on ait établi en Égypte date de 4242 ans av. J.-C., il est basé sur Ie lever héliaque de Sirius (Sothis), c'est-à-dire quand cette étoile, invisible à l'œil nu, apparaissait au-dessus de l'horizon. Dans ces conditions, I'adoption du calendrier, qui date de 4242, au sortir du néolithique, est un exploit tout à fait remarquable.» (Marcelle Weissen-Szumlanska). En l’an 46 avant J.-C., Jules César, sur les conseils de l’astronome égyptien Sosigène d’Alexandrie , décida que l’année serait de 365 jours, comme en Égypte. Ce nouveau calendrier, de type solaire cette fois, se répartit en : 4 mois de 30 jours , 7 mois de 31 jours et 1 mois de 28 jours. Le début de l’année fut fixé le premier janvier (jour de l’entrée en fonction des consuls) alors qu'il était fixé aux ides de mars, auparavant. C'est pourquoi septembre, octobre, novembre et décembre désignaient les 7e, 8e, 9e et 10e mois de l'année. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, mais on a gardé les appellations de mois qui remontent à l'antiquité romaine. Retour

2. Il faut y voir l'origine du mot "canicule". Pourquoi l'étoile Sirius fut-elle appelée "chien" ? Parce que le chien aboie pour vous prévenir. Elle fut appelée bien plus tard "étoile du matin" pour complaire au nouveau culte de Sérapis, formulation reprise dans le Livre de l'Apocalypse. Ce sont les astronomes Égyptiens qui donnèrent des noms d'animaux aux constellations.Retour

3. En effet, le cycle annuel du Soleil change très lentement d'un degré vers l'arrière tous les 72 ans, ou d'une constellation tous les 2 160 ans. Historiquement, c'est Hipparque de Samos, qui, en l'an 130 Avant JC, a fait cette grande découverte. Mais les Anciens Égyptiens connaissaient le phénomène de précession des équinoxes avant les Grecs, parait-il.