Titre
Nouvelles Hiéroglyphes
Galerie Biblio
plan du site Liens
Accueil Email

Contribution à l'étude des hiéroglyphes

Par adjonction de signes les Égyptiens forgeaient des concepts abstraits. Exemples :

  • ankh L'anneau circulaire représente l'éternité. La croix représente une silhouette humaine, debout. La combinaison des deux donnent la croix ansée... symbole d'immortalité.

  • La croix égyptienne (T) et l'anneau de l'éternité (cercle) forment donc la croix ansée, l'attribut des dieux, signe de vie éternelle. Cette clé de vie est le nœud de la vie (qu'on noue à la naissance et qu'on dénoue à la mort). La mort n'est-elle pas un dénouement, une libération ?

corbeille de bienfaits
  • MaatLa corbeille (tout) contient le sceptre Ouas (Prospérité), le pilier Djeb (Stabilité) et la croix ansée, Ankh (Vie) est plus difficile à expliquer, car la corbeille fermée symbolise aussi la maitrise avec ici la clé du Nil, la colonne d'Osiris et la croix en forme de nœud, appelée aussi la clé de vie.

  • Le principe Maât dessiné à droite n'est pas une divinité même si elle est représentée comme une déesse qui a une plume sur la tête, c'est la Vérité-Justice, la plume étant un symbole de justice et de pureté limpide (qui ne pèse pas dans la balance du jugement dernier)

  •  La tête de cobra sur le front du roi est un signe de pouvoir secret du serpent (on se rappelle que Moïse transforma son bâton en serpent ; en effet, un serpent est comme un bâton qui vit comme par magie).

  • Le scarabée est un signe hiéroglyphique qui se rapporte à la transformation et au devenir ; il est souvent présent dans les vignettes du Livre des morts, appelé aussi : "livre pour sortir au jour". Le scarabée s'y voit confier la lourde tache de guider Rê, Ie Soleil, dans son voyage nocturne à travers Ie monde souterrain scarabée (barque solaire).

  • Les Égyptiens, après avoir observé les habitudes de ces coléoptères, pensaient que la boulette que Ie scarabée poussait devant lui contenait, outre les excréments, des œufs pondus par la femelle ; alors ils firent du scarabée Ie symbole du pouvoir régénérateur du soleil. Partout sur les murs des tombes, que ce soit à Thèbes Ouest ou dans la nécropole de Memphis, les artistes représentèrent Kheper - c'est son nom - poussant devant lui I'astre solaire jusqu'à ce qu'il émerge à I'horizon d'un jour nouveau. Ce parcours nocturne était assimilé à une navigation, aussi trouve-t-on Kheper à bord de la barque de Rê. Le scarabée symbolisa même Ie Dieu solaire à son lever tandis qu'Atoum marquait I'état de I'astre déclinant derrière les montages de l'Occident.

  • Le disque solaire ailé égyptien, qu'on retrouve chez le Mèdes, semble énigmatique. C'est le domaine du roi-prêtre, en relation au fait que la royauté et le sacerdoce sont confondus dans l'antiquité.
disque ailé

Ailes déployées transportant un disque solaire

modèle assyrien
Retour Barrepage suivante

Note... Les Mèdes et les Partes se partageaient la Perse à l'époque de la religion des mages (Mazdéisme)

webmaster Graphisme