Titre
Nouvelles Hiéroglyphes
Galerie Biblio
plan du site Liens
Accueil Email

Origine antique du Tarot

Au commencement était l'Egypte, Mère de tous les mystères. Elle reçut la révélation sur l'âme, sa lumière, sa nature, ses facultés, son origine divine et son devenir. Cette révélation elle l'a traduite en mythes et consignée dans le Livre des morts (ainsi appelé car emmené par le défunt dans sa tombe en vue d'accomplir l'ultime voyage). Ce livre est le plus ancien dépôt écrit de l'humanité et il eut une suite souterraine transcrite au cours des siècles selon les méandres de la tradition orale dans ce qui allait devenir le TAROT. Après la chute de l'Egypte, il fut préservé tout au long de l'empire romain, son enseignement allait renaître au Moyen Age à l'ombre des monastères carolingien. A mesure que le savoir occidental se reconstituait, les images commencèrent un long périple de diffusion qui allait s'accentuer dans le sillage des bibles imprimées. A la renaissance le lien avec l'antique et immémorial legs fut alors perdu mais subsista le souvenir de son message que l'on attribuait au très mystérieux Hermès Trismégiste.
Pourtant, au XVIIIème siècle, un homme de science, Court de Gébelin, humaniste et ami de Voltaire, eut la géniale intuition de situer dans l'Egypte pharaonique le foyer de conception de ces arcanes. Mais Champollion n'avait pas encore produit son travail et faute de pouvoir déchiffrer les rouleaux du Livre des Morts, l'intuition resta lettre morte. C'est donc à partir de là que l'auteur de ce livre est parti pour renouer des fils laissés à l'abandon. Pour la première fois le code resté secret du Tarot vous est dévoilé à la lumière de ses véritables origines avec le sens de sa destination qui est d'être une Roue (ROTA) d'éveil permettant de vivre ici-bas sa mort ce qui est le sens ultime de l'initiation. Chaque carte fait l'objet d'une étude comparative et historique détaillée afin de nous livrer son secret rapporté à l'aune du modèle que fut le Livre des morts égyptien. Le tarot est non seulement un livre d'initiation, sans aucun conteste le plus vieux livre initiatique de l'Occident mais aussi un outil d'éveil pour celui qui veut naviguer et franchir les portes de l'Au-delà. En 1392, Charles VI, Roi de France, fit exécuter une série de 22 cartes. Elles plongent leurs racines dans toute la symbolique médiévale et antique.

Cartes VII et X du Tarot des imagiers du Moyen-âge

lames du tarot
  • Le tarot comporte 22 lames ou arcanes majeurs et quatre classes d'arcanes mineurs, un peu comme tout jeu de cartes. Ci-dessus, deux arcanes majeurs, le 7 et le 10 :

  •  Le chariot triomphal d'Hermès, tiré par deux sphinx (attributs Égyptiens : disque ailé, coiffes des sphinx) pourrait illustrer la maîtrise des instincts ou désirs opposés pour se conduire dans le vie.

  •  La Roue de la Fortune, actionnée par deux forces antagonistes et complémentaires, est dominée par la sphinx armée d'un glaive, fait pour trancher. Remarquez la coiffe des Égyptiens portée par la sphinx ailée de type grec, et le symbole d'Hermès (le caducée des médecins)

  • Le soleil, la lune et les astres, figures des principaux pouvoirs, les qualités de tempérance, d'équilibre composent les différentes lames du Tarot. Le Monde est la lame qui représente les quatre êtres qu'on retrouve dans le sphinx : le corps d'un lion, les ailes de l'aigle, les mammelles de la vache et la tête de l'homme.

RetourBarrePage suivante

Selon l'Abbé Constant, les lames du tarot sont à l'origine de notre jeu de cartes. Les premières cartes à jouer seraient apparues à Venise à la Renaissance italienne (Eliphas Levi, Histoire de la Magie, Dogme et Rituel de Haute Magie et La Clef des Grands Mystères).

 webmaster Graphisme