Titre
Nouvelles Hiéroglyphes
Galerie Biblio
plan du site Liens
Accueil Email

Le pays de Pount

Qohaito

Le plateau du Tigré, où se trouvent des ruines vestiges cyclopéens de Qohaito (Erythrée).

  • Cette contrée où les navigateurs Égyptiens allèrent chercher l'encens, la myrrhe, le bois précieux et l'électrum (alliage d'or et d'argent) se situe à la frontière entre l'Éthiopie et l'Érythrée. Depuis l'expédition au pays de Pount, décidée par la reine Hatchepsout, le commerce, dominé par les Égyptiens, animait la vie des Éthiopiens et des Érythriens (note).

  • De plus en plus nombreux, les chercheurs pensent que l'Éthiopie fut le fabuleux pays de Pount, le pays des dieux, où les Égyptiens allaient se fournir, dès la haute époque, vers 2000 ans av. J.-C., en encens, résines et aromates, où la reine Hatchepsout envoya la plus fameuse de ses expéditions chercher gomme arabique, épices et écorces aromatiques, arbres à encens, défenses d'éléphant et peaux de panthère...

  • « Le pays de Pount n'a pas désigné à toutes les époques de l'histoire égyptienne exactement la même région, mais un certain nombre d'indications, telles des données géographiques contenues dans des textes hiéroglyphiques du IIe millénaire ou la présence d'arbres à encens et à gomme aromatique, convergent pour indiquer une localisation vers l'Érythrée et l'Éthiopie, jusqu'à la côte des Somalies. Peut-être même le pays de Pount débordait-il de l'autre côté de la mer Rouge, sur l'Arabie antique, l'actuel Yémen où se situait le Royaume de Saba » (selon Christian Robin).

  • Pour les Égyptiens, Pount était la terre divine, vénérée, où la race humaine avait pris naissance. C'est en effet vers la Corne de l'Afrique et le rift Est-Africain que furent trouvés les ossements de Lucie, notre ancêtre à tous.

* Hatchepsout : épouse de Toutmès II, elle assura la régence à la mort de son mari pendant une quinzaine d'années. Un film documentaire est passé sur le sujet à la télévision française (France 5, dimanche 27 décembre 2009).

* Note : Des écrivains, A. Moret* et Mme Weissen-Szumlanska*, placent Ie Pays de Pount dans une île immense aux incalculables richesses, d'où étaient originaires les initiateurs ou « serviteurs d'Horus ». Maspero avait recueilli dans ses «Contes» des relations évidentes entre l'île mystérieuse où se situe l'action de son livre et l'Atlantide. Dans cette île, on n'aborde que par Ie hasard des tempêtes ; c'est ce qui arriva à un bateau égyptien dont Ie capitaine, héros de l'histoire, est chaleureusement accueilli par Ie Roi-Serpent, souverain des lieux. Quand l'Égyptien repart, les bras chargés de présents fabuleux, l'île se transforme en flots et disparaît du monde visible, mais n'en reste que plus vivante dans Ie souvenir du naufragé. Cette île, pense Maspero, était Ie foyer initiateur de l'Égypte, et son Roi-Serpent était Ie roi du Pays de Pount. A. MoretLe Naufragé, conte populaire.
* Marcelle Weissen-Szumlanska, de la Société Préhistorique Française : Les Hommes Rouges, 1952, Adyar, Paris.

Retour Barre Page suivante
webmaster Graphisme