Titre
Nouvelles Hieroglyphes
Galerie Biblio
Aide Liens
Accueil Email

Le plateau de Gizeh

Grand Sphinx

Le grand sphinx, témoin impassible d'une civilisation disparue...

  • Que nous inspire cette statue qui inaugure une grande civilisation ? Une tête d'égyptien sur un corps de lion, c'est le courage et la force dominé par l'intelligence, la royauté, la sagesse. L'humanité est sortie de l'animalité par dressage, et la société civile policée a pu se développer magnifiquement.

  • Devant les pattes du sphinx, le temple mégalithique était relié à la grande pyramide par un passage secret, parait-il (2). Et entre ses pattes, c'est la stèle Thoumès Ier qu'on peut voir.

  • La stèle de Thoumès Ier nous révèle quel nom était alors donné à ce colosse de pierre : Routy, ou Harmakhis, d'après un autre auteur. Qu'importe, mais il a fallu des échafaudages et des outils en métaux pour que les sculpteurs puissent réaliser ce chef-d'œuvre à l'aube des temps, et la métallurgie existait donc déjà en Égypte.

  • Depuis quelques années on a constaté que le soubassement était rongé par l'humidité. On a donc pensé qu'il faudrait scier la base du sphinx pour l'isoler de l'eau qui stagne. Mais on ne soulève pas un tel monument sculpté dans la roche.

RetourBarreSuite

(2) Les Mystiques du Soleil, chapitre : « Atlantes et Rois-Pontifes », Ed. Robert Laffont, Paris, 1971

webmaster Graphisme